Des retombées incroyables pour le projet Une Pierre - Deux Coups

21 novembre 2022Catégorie : Environnement

Né de la pandémie, en mars 2020, le projet Une Pierre – Deux Coups a eu des retombées incroyables dans plusieurs milieux de vie. Depuis la création du projet inspiré de l’Activité éducative Un Arbre – Une Vie, ce sont un peu plus de 114 000 semences d’arbres qui ont été distribuées gratuitement, et ce, grâce à l’appui de plusieurs partenaires, dont la Ville de Princeville, du député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, et quatre ministres.

« Le concept est tout simple. Nous proposons aux familles de vivre des moments agréables et utiles par la production d’arbres à la maison, et ce pour elles. Cueillies majoritairement par des jeunes en milieux éducatifs, les semences leur sont expédiées suite à l’offre que nous leur avons faite et la commande reçue », explique l’instigateur du projet, Yvon Camirand.

Une belle réussite…

Le projet Une Pierre – Deux Coups a suscité l’intérêt d’un bon nombre de familles et d’acteurs du milieu. En 2022 seulement, au Centre-du-Québec, un partenariat avec l’UPA a permis de distribuer environ 24 000 semences auprès de leurs membres.

D’autres acteurs, dont le Centre de services scolaire Bois-Francs, le Syndicat de l’enseignement des Deux Rives, l’Association des retraités de l’éducation Mauricie et Centre-du-Québec, tout comme des organismes communautaires, ont joué un rôle important dans la réussite du projet. « Ils ont permis de faire le lien directement avec les familles qui, à leur tour, ont partagé le projet dans leur communauté et… Il y a eu un effet boule de neige », mentionne M. Camirand.

Un milieu de vie plus sain grâce aux arbres

Comme il le fait depuis 1992, par le biais de l’activité éducative Un Arbre – Une Vie qu’il a créé,
M. Camirand mise toujours sur l’importance que les arbres soient produits et plantés par des jeunes, soutenus par des adultes, pour se doter d’un milieu de vie plus sain. « L’arbre a la faculté de nous protéger contre les changements climatiques, de nous assurer d’un milieu de vie sain et de nourrir le monde », rappelle-t-il.

Le projet Une Pierre – Deux Coups, comme Un Arbre – Une Vie, est donc une façon de plus d’inciter la communauté à se prendre en main et à œuvrer pour assurer un avenir meilleur pour et par les jeunes. Ainsi, les jeunes sont des acteurs et non des spectateurs.

En route vers une quatrième édition

Au moment d’écrire ces lignes, M. Camirand prépare la quatrième année du projet. Pour en savoir plus, il suffit de visiter le villedeprinceville.qc.ca/une-pierre-deux-coups. En ligne, les gens trouveront la liste des semences disponibles de la dernière année, et en cliquant sur les photos d’arbres, nous avons les fiches techniques, tout comme les procéduriers de production et de plantation et même, s’il y a lieu, des recettes pour se nourrir.

Cette murale, toujours présente à la Polyvalente La Samare de Plessisville, démontre l’exemple parfait d’un monde en équilibre, ce vers quoi tend le projet Une Pierre – Deux Coups.